vendredi 7 octobre 2016

" Everything everything, Nicola Yoon"


" Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de "maladie de l'enfant-bulle". En gros, je suis allergique au monde. Je viens d'avoir dix-huit ans, et je n'ai jamais mis un pied dehors.


Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l'observe, et nos yeux se croisent pour la première fois.



Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre."






  • Auteur: Nicola Yoon
  • Titre original: Everything everything
  • Editeur: Bayard Jeunesse
  • Thèmes et Genre: Amour, Maladie, Enfant-bulle, Amitié,...
  • Année de sortie: 2016 


" Au commencement, il n'y avait rien. Puis, il y a eu tout." 





Mon avis: Ce livre a une magnifique couverture. C'est ce qui m'a attirée en premier, puis le résumé m'intriguait. J'ai aussi lu pas mal de chroniques très enthousiastes à son sujet, je pensais adorer. Je voyais dans ce livre une occasion d'en savoir un peu plus sur la maladie de l'enfant-bulle. 

Maddy est malade, elle a 18 ans mais n'est jamais sortie de chez elle. Elle n'est pas malheureuse pour autant, elle lit beaucoup et s'entend très bien avec sa maman. Tout va plutôt bien pour elle, jusqu'à l'arrivée de ses nouveaux voisins, et d'Olly. Les deux jeunes se lient d'amitié et tombent amoureux l'un de l'autre mais leur relation est compliquée car Maddy est malade...

Maddy est une fille forte, elle ne s'apitoie jamais sur son sort, elle a même un humour particulier par rapport à sa maladie. Pourtant, je n'ai pas réussis à m'attacher à elle. Elle m'a fait sourire plus d'une fois mais je n'ai pas été convaincue ni touchée par Maddy.

C'est un peu pareil pour Olly, il est drôle et gentil mais il n'a pas su me convaincre complètement.

Je pense que l'on ne connaît pas assez les personnages. L'auteur ne parle quasiment pas de leur passé alors qu'il pourrait être très intéressant. J'aurais aimé qu'on s'attarde plus sur leur émotions, les évènements qui ont marqué leur vie.

L'histoire est intéressante et bien écrite. On ne s'ennuie pas ( sans pour autant retenir son souffle tellement l'action est passionnante), l'intrigue est bien menée et la fin surprenante, je pensais pas du tout à cette possibilité.
Par contre, j'ai trouvé que la maladie n'est pas très présente. J'aurais aimée en savoir plus sûr elle.

En conclusion, Everything everything est un livre avec une belle histoire et des personnages qui auraient pu être plus exploités. L'objet-livre en lui-même est magnifique et la plume de l'auteur très agréable.
C'était donc une lecture sympathique malgré quelques petits points qui m'ont dérangée. 





lundi 3 octobre 2016

C'est lundi que lisez-vous ?


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de 
 It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.

Bonjour ! 
Me revoilà après une petite absence^^
Elle est tout simplement due à une rentrée assez chargée et je risque encore de ne pas être très présente les semaines prochaines car j'ai deux grands travaux à rendre pour le lycée et cela occupe une bonne partie de mon temps^^
J'espère que la rentrée s'est bien passée pour vous et vous laisse avec mon CLQL !




Ce que j'ai lu:




  • Everything everything, Nicola Youn: Une lecture agréable mais qui ne m'a pas entièrement satisfaite.


Ce que je suis entrain de lire:



  • Les Contemplations,Victor Hugo: C'est une lecture pour les cours, je dois étudier cette oeuvre et rendre un dossier, cela fait partie des choses qui me prennent beaucoup de temps ^^ J'aime bien la poésie mais à petite dose alors lire ce recueil n'est pas simple... Certains poèmes me plaisent énormément et d'autres pas du tout^^



Ce que je vais lire en suite:


Je vais d'abord terminer Les Contemplations :) 
Ensuite on verra ^^




Voilà pour ce CLQLV ! 
Et vous ? Qu'avez-vous lu ?




mercredi 7 septembre 2016

"Le sel de nos larmes, Ruta Sepetys"


Hiver 1945. Quatre adolescents. Quatre destinées.


Chacun né dans un pays différent.
Chacun traqué et hanté par sa propre guerre.
Parmi les milliers de réfugiés fuyant à pied vers la côte devant l'avancée des troupes soviétiques, quatre adolescents sont réunis par le destin pour affronter le froid, la faim, la peur, les bombes... 
Tous partagent un même but : embarquer sur le Wilhem Gustloff, un énorme navire promesse de liberté...




  • Auteur: Ruta Sepetys
  • Titre original: Salt to the Sea
  • Traducteur: Bee Formentelli
  • Editeur: Gallimard Jeunesse
  • Collection: Scripto
  • Thèmes et Genre: Roman historique, Adolescent, Naufrage, Mort, Seconde Guerre Mondiale, Amour, Amitié,..
  • Année de sortie: 2016

"Les Nazis ne peuvent pas arrêter le vent et la neige; les Russes ne peuvent pas s'emparer du soleil, ni des étoiles"


"- Cette gosse. C'est une guerrière,
- Oui, mais qui combat-elle ?
Il me lança un regard surpris.
- Tout. Tout le monde. Le destin."


" La guerre est monstrueuse. Elle brise irrémédiablement les familles. Mais ceux qui ont disparu ne sont pas nécessairement perdu."





Mon avis: C'est sans surprise que j'ai eu un coup de coeur pour ce livre. Ruta Sepetys est une auteure vers laquelle je me dirige les yeux fermés, je suis sûre d'adorer. Elle a écrit trois livres et ils sont tous  les trois des coup de coeur. Celui-ci n'a pas échappé à la règle. Les histoires qu'elle écrit sont bouleversantes, sa plume est magnifique et ses personnages sont mémorables. 

Un groupe de réfugiés essaie d'atteindre le port de Frauenberg pour embarquer sur un navire et fuir l'armée Russe. Dans ce groupe, il y a Joana, une jeune infirmière de 21 ans. Se rejoignent à eux, Florian, un prussien et Emilia une polonaise de 15 ans. Sur le Wilhem Gustoff, ils croisent la route d'Alfred, un jeune matelot nazi. 
Ce navire est leur dernière chance, vont-ils survivre et pouvoir la saisir ?

Nous suivons l'aventure de quatre personnes, Joana, Florian, Emilia et Alfred. Ils ont tous les quatre une histoire totalement différente mais ils sont tous emportés par le tourbillon de la guerre et affrontent tant bien que mal ses atrocités. Les personnages de ce roman sont touchant au possible et débordent d'humanité. Ils s'entre-aident, se soutiennent dans l'horreur de la guerre. Leur rage de vivre les fait avancer. Les personnages secondaires sont tout aussi bouleversant et attachant que nos quatre jeunes. Je pense particulièrement à Ingrid, au Poète et au Petit Garçon Perdu. Ruta Sepetys a créé une ribambelle de personnages uniques. 

Tout le monde connaît la tragique histoire du Titanic mais pas celle du Wilhem Gustloff. Pourtant cette tragédie a été beaucoup plus meurtrière que le Titanic. Ruta Sepetys lève le voile sur cette catastrophe maritime avec une main de maître. Sa plume est envoutante et poétique.

Je ressors de cette lecture toute chamboulée. On connaît la fin, on sait ce qu'il va se passer sur le navire mais cela ne nous gâche en rien la lecture, au contraire, on lit ce roman avec avidité, amour, peur et surtout colère. On s'attache à ces personnages tout en sachant qu'ils risquent de ne pas survivre. Mais on termine aussi ce livre sur note d'espoir et d'amour. Parce que malgré toutes les horreurs dépeintes dans ce roman, l'auteure nous montre aussi que la bonté, l'amour et l'espoir sont toujours présents.

On prend gentiment conscience de la chance que nous avons de pouvoir vivre une jeunesse heureuse et clame, dans un pays comme le nôtre. J'ai fermé ce livre les yeux remplis de larmes, je suis encore toute retournée en vous en parlant maintenant alors que je l'ai lu il y a un bon mois.

C'était une histoire bouleversante, avec des personnages qui resteront toujours gravés dans mon coeur. Mais c'est aussi un magnifique hommage à toutes les victimes de ce naufrages, et à ses survivants.








lundi 22 août 2016

"Un barrage contre le Pacifique, Marguerite Duras"

Un barrage contre le Pacifique raconte le destin en Indochine française d une mère et de ses deux enfants. 

Indochine, années 1920. Ruinée après l'acquisition d'un terrain incultivable, la mère de Suzanne et Joseph érige en vain des barrages contre l'océan, qui noie ses récoltes. Alors qu'elle sombre dans la folie, les adolescents, livrés à eux-mêmes, font l'apprentissage de la vie. 




  • Auteur: Marguerite Duras
  • Editeur: Folio
  • Thèmes et Genre: Colonie, Pauvreté, Mariage, Vie, Folie,...
  • Année de sortie: 1950


" Je suis sûr que toutes les nuits, elle recommence ses barrages contre le Pacifique."

" Mais elle n'était plus pour le moment de ce côté du monde où l'amour se fait."

" Mais les enfants étaient partis en même temps que le soleil. On entendait leur doux piaillements sortie des cases."





Mon avis: Marguerite Duras est une auteure que j'avais très envie de découvrir. Pour un premier roman , mon choix s'est porté sur Un Barrage contre le Pacifique, simplement parce que le tire me plaisait énormément. 
 J'ai adoré ma lecture, Marguerite Duras m'a bouleversée avec ses mots.

Joseph, Suzanne et la mère vivent dans un bungalow délabré sur une concession incultivable à cause du Pacifique qui envahit la terre annuellement. La mère, bien amochée par la vie, sombre dans la folie. Joseph et Suzanne ne rêvent que de quitter cet endroit pour la ville, où forcément, la vie y paraît plus facile.

J'ai adoré les personnages de la mère et Joseph mais j'ai eu un peu plus de mal avec Suzanne.

Joseph est le grand frère, il travaille à la concession et surveille les fréquentations de sa soeur. Il est très attaché à sa famille mais plus l'histoire avance, plus il a envie d'indépendance. 
 Il est plutôt rude et directe mais il aime aussi écouter de la musique. Il est loyal à sa mère et à sa soeur et c'est sa rencontre avec une femme de la ville qui va le libérer de la concession et de tous ses problèmes. 
J'ai trouvé Joseph particulièrement touchant et troublant.

La mère est une personne très courageuse. La vie ne l'a pas épargnée, loin de là, pourtant elle garde toujours une part d'espoir. C'est une battante et même si parfois dans le roman elle a des attitudes un peu exagérées, on lui pardonne facilement. 
La mère m'a beaucoup touchée, rien de ce qui lui arrive est simple, mais pour ses enfant elle continue à se battre.

Suzanne, elle, m'a moins charmée. Je l'ai trouvé trop indécise et superficielle par moment. Elle veut absolument quitter la concession et pour cela elle est prête à tout.  Cependant, je pense que tout ce qu'elle fait vise à rendre sa famille heureuse. J'ai beaucoup aimé la relation qu'elle entretient avec Joseph.

L'histoire de cette famille n'est pas facile, tout au long du roman ils affrontent difficultés sur difficultés.  Elle n'est pas heureuse non plus, il leur arrive plus de malheurs que de bonnes choses. 
Cela peut être vu comme quelque chose de négatif mais moi, c'est ce qui m'a touché. 
C'est une histoire qui parle de pleins de choses. De la pauvreté et de ses conséquence avec les moyens qu'emploient Suzanne pour aider sa famille. De l'espoir avec l'idée folle de la mère de construire un barrage contre le Pacifique, contre un géant. De l'amour, que Suzanne rêve de trouver et la rencontre de Joseph. 
Ce livre parle de la vie, telle qu'elle est (même si ici, elle est particulièrement triste).

La plume de Marguerite Duras est tellement belle! J'ai été émerveillée de la façon dont elle manie les mots. C'est simple, c'est spécial, c'est beau. La façon qu'elle a de raconter cette histoire à beaucoup participé à mon coup de coeur. 

Beaucoup de monde autour de moi n'a pas du tout aimé ce livre. J'avais peur en le commençant et en fait, je m'attendais tellement à ne pas aimer que la surprise a été encore meilleure ! Je vous conseille de vous faire votre propre avis sur ce livre, moi j'ai adoré d'autres non. Mais quel qu'il soit, je pense que Un barrage contre le Pacifique mérite d'être lu. 


lundi 15 août 2016

C'est lundi que lisez-vous ?


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de 
 It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.


Ce que j'ai lu:




  • Un barrage contre le Pacifique, Marguerite Duras: Mon premier roman de cette auteure est un coup de coeur ! Je suis tombée amoureuse de sa plume, j'ai adoré cette histoire touchante au possible !
  • Le sel de nos larmes, Ruta Sepetys:  Un autre coup de coeur et pas des moindre ! Il m'a été impossible de lire pendant trois jours après avoir terminé cette lecture ! Ce roman est un concentré d'émotions, j'en suis encore toute chamboulée...


Ce que je suis entrain de lire:


  • Les Hauts de Hurle-Vent, Emily Brontë: J'ai lu une centaine de pages et pour l'instant j'aime beaucoup !


Ce que je vais lire:



  • Rebecca, Daphné du Maurier: Ce livre m'attire énormément, il me tarde de me lancer dans sa lecture !




Voilà pour ce CLQLV !

Et vous ? Qu'avez-vous lu ?











mercredi 10 août 2016

Gatsby Le Magnifique, F. Scott Fitzgerald

"New York, années folles… Dans sa somptueuse demeure de Long Island, Jay Gatsby organise de fastueuses réceptions où les invités se pressent en foule. Mais leur hôte ne cherche à éblouir qu’une seule personne : Daisy Buchanan. Elle est élégante, riche, séduisante, mais elle est la femme d’un héritier millionnaire…"





  • Auteur: F.Scott Fitzgerald
  • Titre original: The Great Gatsby
  • Traducteur: Jacques Tournier
  • Editeur: Le livre de poche
  • Thèmes et Genre: Classique, Amour, Années folles, Richesse,...
  • Année de sortie: 1925


"Gatsby avait foi en cette lumière verte, en cet avenir orgastique qui chaque année recule devant nous. Pour le moment, il nous échappe. Mais c'est sans importance. Demain, nous courrons plus vite, nous tendrons les bras plus avant...Et, un beau matin...
Et nous luttons ainsi, barques à contre-courant, refoulés sans fin vers notre passé."





Mon avis: Voilà, j'ai enfin lu Gatsby Le Magnifique. Un livre qui attendait patiemment sur ma bibliothèque depuis bien trop longtemps. Je suis enchantée de ma lecture, ce livre a rempli toutes mes attentes, il est même à la limite du coup de coeur.

Gatsby, le nouveau voisin de Nick, organise de somptueuse fêtes dans sa villa. Si l'on peut croire qu'il cherche simplement à amuser toute la haute société new-yorkaise, c'est complètement faux. Il veux seulement reconquérir son grand amour, Daisy Buchanan qui est désormais mariée à un riche héritier.

Nick Carraway est le narrateur, le voisin de Gatsby et le cousin de Daisy. Il se lie d'amitié avec Gatsby et permet les retrouvailles entre lui et sa cousine.
Nick est quelqu'un d'honnête et de tolérant. Il vit à Long Island, un quartier chic, il évolue dans un monde de paillettes et de mensonges mais il finira dégouté de ce monde finalement très creux.

Jay Gatsby est le personnage mystère du roman, il est très difficile à cerner. Il est très riche et fou amoureux. Nick le perçoit comme un homme profondément brisé et malhonnête mais dont l'incroyable optimisme  et la capacité qu'il a de transformé ses rêves en réalité font de lui un grand homme, admirable et intimidant. Je partage complètement cette vision de Gatsby, il est mystérieux. Il est romantique, généreux et naïf. Il est comme un enfant quand il parle de ses projets, il vit dans le passé mais malgré tout, il rayonne d'optimisme. 

Daisy Buchanan est la femme dont est amoureux Gatsby. Elle l'a rencontré quand elle était jeune et en est tombée amoureuse. Elle lui a promis de l'attendre mais Daisy a un énorme besoin de se sentir aimée et quand Tom Buchanan la demande en mariage, elle accepte brisant sa promesse. Daisy est froide, cynique et nostalgique. Elle s'est créée une masque de femme sûre d'elle au fil des années, peut-être pour cacher sa tristesse. 
Je la considère comme une femme plutôt faible et fragile qui se donne des airs de femme puissante. Mais elle n'a ni le courage de quitter son mari alors qu'elle est malheureuse ni d'assumer ses erreurs.

Pour moi, le roman se divise en deux parties, la première est très joyeuse. On assiste aux fêtes de Gatsby, l'espoir est très présent, l'histoire a un rythme plutôt tranquille, tout est ensoleillé. Puis dans la seconde partie, c'est la désillusion. Les évènements s'enchainent , il n'y a plus de fête et il pleut souvent.

L'argent a une place importante dans ce livre, on évolue dans un monde rempli de paillettes mais l'argent est surtout le moyen avec lequel Gatsby pense pouvoir reconquérir Daisy et c'est dans cette pensée qu'il fait preuve d'une grande naïveté. Il pense que l'argent peut acheter l'amour et le bonheur alors que dans ce cas, il pourra avoir tout l'argent du monde, Daisy a trop peur pour quitter son mari.

 "Il a dû sentir qu’il venait de perdre à jamais son monde de lumière, que c’était le prix à payer pour avoir trop longtemps vécu prisonnier d’un seul rêve." 

On est dans les années 20, pour la jeunesse de ce roman tout est bon pour se donner du plaisir, pour trouver le plaisir de vivre: alcool, musique, aventures extra-conjugales,... 
Gatsby le Magnifique est aussi un roman sur le désenchantement, Gatsby est pleins d'idéaux mais finit complètement désabusé. La vie de la société dans laquelle il a choisit de vivre pour Daisy est vide de sens, vide de vie. 

Ma lecture a été fantastique, c'est un presque coup de coeur. La tournure de l'histoire est surprenante mais parfaitement maitrisée et les personnages sont tous plus intéressants les uns que les autres. 
 Je suis tombée amoureuse de la plume de l'auteur, elle est vraiment très belle et se prête à merveille pour la description de la décadence de ce milieu. L'histoire de Gatsby est très poétique, émouvante et profonde.
Un livre que je ne peux que vous recommander.


lundi 1 août 2016

C'est lundi que lisez-vous ?


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de 
 It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.


Ce que j'ai lu:


 



  • Gatsby Le Magnifique, F.Scott Fitzgerald
  • Everything Everything, Nicola Yoon: J'ai beaucoup apprécié ma lecture ! Très touchante :))

Ce que je suis entrain de lire:

 


  • L'étranger, Albert Camus: Je viens de le commencer alors je ne peux pas encore donner un avis sur cette lecture^^

Ce que je vais lire:




  • Le sel de nos larmes, Ruta Sepetys: J'ai adoré les deux précédents romans de cette auteure, alors je me lance les yeux fermés dans cette lecture^^




Voilà pour ce CLQLV ! 


Et vous ? Qu'avez-vous lu ?





vendredi 29 juillet 2016

TAG: Le lecteur en vacances



Bonjour ! 
Je vous retrouve aujourd'hui pour un nouveau tag PKJ 
( oui, je les aime vraiment beauoup... peut-être un peu trop ? )

A l'heure où vous lisez cet article, je suis en vacances et n'ayant pas énormément d'articles en réserve, je me suis dit qu'un tag, ça passait toujours bien^^

Je vous laisse avec mes réponses et comme je suis curieuse, n'hésitez surtout pas à répondre à quelques questions en commentaire ou à reprendre ce tag !




1) En vacances, lisez-vous des livres traditionnels ou sur liseuse ?
Avant je ne lisais que des livres papier mais cet été sera différent, il y aura des livres des deux formats^^

2) En vacances, lisez-vous plus ou moins qu'à l'habitude ?
Je lis  plus ! 

 3) Préparez-vous une pile à lire spéciale vacances ou vous laissez-vous guider par vos envies ?
Je me prépare une pile à lire mais je n'ai pas un ordre précis de lecture :)

4) Avez-vous un genre préféré de lectures pour les vacances ?
Cela dépend, j'aime lire des lectures légères mais aussi des classiques^^

5) Achetez-vous plus ou moins de livres en vacances qu'à l'habitude ?
En général, je fais un petit détour à la librairie avant mon départ :)) Alors j'achète plus que d'habitude ^^

6) Réalisez-vous des défis livresques pendant vos vacances ?
Non pas du tout :p

7) Quel est le livre que vous avez le plus envie de lire pendant vos vacances ?
Le sel de nos larmes de Ruta Sepetys^^

8) Quels sont 3 autres livres que vous aimeriez lire pendant vos vacances ?
Gatsby le magnifique de Fitzgerald, Les hauts de Hurle-Vent d'Emily Brönte et Ce que le jour doit à la nuit de Yasmin Khadra:)

9) Avez-vous l'intention de lire un Pocket Jeunesse pendant vos vacances ?
Le troisième tome de Ma Raison de vivre^^

10) Avez-vous un bon souvenir de lecture en vacances ?
Toutes mes lectures sont de bons souvenirs...

11) Pouvez-vous conseiller 3 lectures idéales pour les vacances ?
Je conseillerais Fangirl , Orgueil et Préjugé et The book of Ivy. Trois genres différents mais qui feront l'affaire à mon avis^^





12) Avec quel personnage de roman aimeriez-vous partir en vacances ?
Avec Megan, Maddie, Lila et Kay du premier tome de jeux dangereux ! J'adore cette équipe de filles^^ 

13) Quel lieu de roman (réel ou imaginaire) aimeriez-vous visiter ?
Au risque de me répéter... J'adorais visiter l'Angleterre que décrit Jane Austen dans ses romans^^
Ou alors, le monde des sorciers dans Harry Potter :)) Dur dur de choisir entre les deux ...


Voilà pour ce tag ! J'espère qu'il vous aura plu et à bientôt ^^


mardi 26 juillet 2016

Les enfants de la liberté, Marc Levy


« Jeannot,

Tu leur diras de raconter notre histoire, dans leur monde libre. Que nous nous sommes battus pour eux. Tu leur apprendras que rien ne compte plus sur cette terre que cette putain de liberté capable de se soumettre au plus offrant. Tu leur diras aussi que cette grande salope aime l’amour des hommes, et que toujours elle échappera à ceux qui veulent l’emprisonner, qu’elle ira toujours donner la victoire à celui qui la respecte sans jamais espérer la garder dans son lit. Dis-leur Jeannot, dis-leur de raconter tout cela de ma part, avec leurs mots à eux, ceux de leur époque. Les miens ne sont faits que des accents de mon pays, du sang que j’ai dans la bouche et sur les mains. »






  •        Auteur : Marc Levy
  •     Editeur : Pocket
  •     Thèmes et Genre : Seconde guerre mondiale, Résistance, Mort, Roman Historique…
  •     Année de sorite : 2004




"Alors je me souviens que le mot "Étranger" est une des plus belles promesses du monde, une promesse de couleurs, belle comme la Liberté. "







Mon avis: Ce livre est un de mes plus gros coup de coeur de ma petite vie en tant que lectrice. Quand je me lance dans un Marc Levy, c'est pour me détendre, avoir une histoire sympa et pas trop prise de tête. Quelle belle claque je me suis reprise en lisant ce livre ! Il est complètement différent de ses autres bouquins. 

C'est l'histoire de résistants pendant la seconde guerre mondiale. Jeunes et des rêves plein la tête, ils se battent avec courage et bravoure contre l'occupation allemande. On suit leur quotidien, on vit leurs épreuves. On fait partie de la 35ème brigade avec Jeannot, Claude, Rosine José, Sophie...
On voit la Résistance d'un tout autre oeil, on suit ces jeunes jusqu'au bout de leurs aventures même si parfois le "bout" est un poteau ou un camp de concentration.

Pour la liberté, ils n'hésitent pas à mettre en danger la leur.

" Pour que jamais ne s’effacent leurs visages, pour ne jamais non plus oublier leur courage."

L'histoire est pleine de rebondissements. On retient toujours notre souffle, il impossible de lâcher ce livre. On pleure, on rit, on passe par toutes les émotions possibles et imaginables.

Les personnages débordent tous de courage, j'en suis admirative. Car je ne sais pas du tout quelle serait ma réaction, mes choix dans une telle situation. Des liens très forts lient les membres de la 35ème brigade. Ils s'entraident beaucoup et se soutiennent toujours.
J'ai été beaucoup émue par tous ces personnages, ils n'ont que 17 ans et ils sont déjà bien amoché mais ils se battent pour leur cause au prix de leur vie...


"Jure moi qu'un jour tu aimeras. J'aurais tant voulu pouvoir le faire, tant voulu pouvoir aimer. Promets-moi que tu porteras un enfant dans tes bras et que dans le premier regard de vie que tu lui donneras, dans ce regard de père, tu mettras un peu de ma liberté. Alors, si tu le fais, il restera quelque chose de moi sur cette foutue terre."


Ce livre est un très bel hommage à ces milliers de personnes; aux résistants mais aussi ceux qui les ont aidé à se cacher, qui ont transmis un message, à ces héros qui ne seront jamais nommés. Il est triste mais rempli d'espoir, c'est un hymne à la vie et à la liberté.

La plume de Marc Levy est méconnaissable. Elle est très poétique et touchante, j'ai adoré cet aspect du roman, sa façon de décrire les choses est percutante. Elle nous happe dans le monde de la Résistance, à cette époque. 

Les enfants de la liberté est un livre à lire. Il nous fait montre que la vie est injuste mais aussi qu'elle vaut la peine d'être vécue. Qu'il ne faut jamais perdre espoir et toujours se battre pour la cause que l'on défend. On ressort de ce roman complètement changé et chamboulé. On voit tout différemment.

Il faut lire ce livre simplement pour prendre conscience de la chance inestimable que l'on a d'être libre.


"Un jour le printemps reviendra."