vendredi 30 mai 2014

« Confusion, Cat Clarke »



     « Le soir même où elle a décidé de se suicider, Grace fait la rencontre d’'Ethan. Après une bouteille de vodka en guise de dernier repas, elle se réveille enfermée dans une mystérieuse pièce blanche avec le jeune homme pour geôlier. Ce dernier lui apporte alors stylo et papier afin qu’'elle couche par écrit les méandres de sa vie. À première vue, celle-ci semble tout ce qu’'il y a de normal. Grace a une meilleure amie, Sal ; un petit ami, Nat. Mais comme elle l’'écrit : « C'’est quand je suis seule que le doute s'’immisce, c'’est comme ça depuis des années. Tant que je suis entourée, je peux faire semblant que tout va bien. Mais il me faut ce public pour jouer la comédie. Sinon ça ne marche pas. Seule, je ne suis pas si facile à tromper. »

  • Auteur: Cat Clarke
  • Titre original: Entlangled
  • Traducteur: Alexandra Maillard
  • Editeur: Robert Laffont
  • Collection: Collection R
  • Thèmes et Genres: Deuil, Amitié, Jeunesse, Amour, Solitude, Sucide, Trahison,...
  • Année de sortie: 2012
« Je suis fatiguée de penser.
Je suis fatiguée de me souvenir »

« C'est lorsque je suis seule que le doute s'insinue. C'est comme ça depuis des années. Tant qu'il y a des gens autour de moi, je fais comme si tout allait bien. Mais j'ai besoin d'un public à qui jouer la comédie pour que ça marche. Seule avec moi-même, je me berne moins facilement. » 


Très Bon Livre


Mon avis: C'était une très bonne lecture, ça c'est sûr. Mais cependant je n'ai pas vraiment tout compris dans ce livre. Qui est vraiment Ethan et quel est vraiment son rôle? voilà la question  que je me pose depuis que j'ai refermé ce livre. Et je n'y toujours pas répondu, ça me frustre un peu, je déteste ne pas comprendre quelque chose dans un livre ! Mais mis à part cela, l'histoire est vraiment géniale, comme toujours avec Cat Clarke. Et la fin... la fin est magnifique... mais pas dans le sens qu'elle se finit bien mais je crois que c'est ce qui me plaît le plus chez Cat Clarke. Oui, ça nous change des fins de contes de fées. Je ne sais pas trop quoi dire de ce livre, c'est bizarre. J'ai beaucoup aimé mais je suis un peu troublé par Ethan et Grace m'a un peu exaspéré mais en même tant m'a touchée.  J'aimais bien Sal, mais je n'ai pas trop apprécié ce qu'elle a fait à Grace, une meilleure amie n'est pas censé faire ça. Bref, je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire, j'avoue que m'a chronique est a des de propos contradictoire mais c'est un peu ce que je ressens : J'ai beaucoup aimé mais certaines choses font  que j'ai moins aimé.



Premier Partenariat !

Bonjour ! Je suis très heureuse de vous présenter ma toute nouvelle et première partenaire ! Elle s'appelle Li, son blog Au Bout Des Pages est vraiment génial et ses chroniques sont très intéressantes ! Allez y jeter un petit coup d'œil, son blog en vaut bien le détours !









lundi 26 mai 2014

C'est lundi que lisez-vous ? #1















Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de 
 It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.

Ce que j'ai lu la semaine dernière:

      






Ce que je suis entrain de lire:




Ce que je vais lire:

Eh bien je ne sais pas encore, on verra bien mais une chose est sûr c'est que j'ai le choix :)


jeudi 22 mai 2014

« Quatre filles et un jean T3, Ann Brashares »

                     

« Rien ne sera plus comme avant. A la fin des vacances, Carmen, Tibby, Bridget et Lena devront se séparer, se rendre chacune dans une université différente. Plus que jamais, elles se raccrochent au symbole de leur amitié : le JEAN magique, témoin de leurs vies, témoin de ce troisième été qui s'annonce décisif...
Carmen voit s'effondrer ses belles certitudes. Après avoir découvert que sa mère lui cachait un incroyable secret, un charmant jeune homme lui fait prendre conscience qu'une jeune fille aimable et généreuse sommeille peut-être en elle...
Tibby se pose plus de questions que jamais. Sa petite sœur a frôlé la mort et elle se sent responsable de cet accident. Alors que la vie lui tend les bras, Tibby résiste au bonheur qui s'offre à elle...
Bridget pense avoir chassé ses vieux démons. Monitrice dans un camp sportif, elle est loin de se douter qu'elle y retrouvera le garçon qu'elle avait rencontré deux ans plus tôt: son vieux démon...
Lena s'interroge sur son avenir. Son père ne comprend pas ses choix et tente de la faire renoncer à ses projets. Cet été sera pour elle une occasion unique d'affirmer sa véritable personnalité... »







  • Auteur: Ann Brashares
  • Titre original: The third summer of the sisterhood
  • Traductrice: Vanessa Rubio
  •  Editeur: Gallimard Jeunesse
  • Thèmes et Genres: Amitié, Amour, Découverte, Aventure,...
  • Année de sortie: 2005


« J'ai ressentis tout ce par quoi tu étais passée, et je me suis dit que, si je pouvais te rendre heureuse, alors je le serais aussi. »
 


   Très Bon Livre


Mon avis: Je suis passée d'Excellent livre à Très bon livre simplement car en ce troisième tome je revois un peu ces livres très très "girly". J'ai horreur de ça, dans ce livre elles se prennent toutes beaucoup la tête avec les garçons, il y a une histoire mais les garçons sont trop au centre de tout à mon goût. C'est leur "dernier" été ensemble, qu'elles en profite ! Pourquoi ce prendre pareillement la tête avec des garçons ? Je ne les ai pas vues beaucoup de fois ensemble, toutes, à part à la fin... Bref, c'est dommage que ce livre m'ait un peu déçue mais bon il n'y a de loin pas que du négatif! L'histoire est captivante et divertissante, comme d'habitude. Une fois ce tome terminer je suis empresser de commencer le deuxième !



mardi 13 mai 2014

« Le Pavillon des enfants fous, Valérie Valère »


« A treize ans, Valérie Valère a été internée au pavillon des enfants fous d'un grand hôpital parisien. A quinze ans, elle écrit le récit de ce séjour.
Son livre n'est pas seulement une vision du monde hospitalier, des traitements pour les malades mentaux, le cri pathétique d'une adolescente de treize ans qui, un jour, a refusé toute nourriture : elle prend conscience des raisons profondes qui l'ont amenée au comportement suicidaire qu'est l'anorexie. Son récit est avant tout l'histoire d'une guérison. Toute l'histoire d'une guérison. »







  • Auteur: Valérie Valère
  • Editeur. Le Livre de poche
  • Thèmes et Genres: Témoignage, Anorexie, Internement,...
  • Année de sortie: 1978





« Je suis restée dans la chambre 27, avec mes refus, avec ce mal de vivre. Et je crois bien que je n'arriverai jamais à en sortir. »




Très Bon Livre


Mon avis:  Ce livre est le témoignage de Valérie qui a été internée au pavillon des enfants fous à l'âge de treize ans pour anorexie. Ce livre est aussi un cris de rage, de douleur. Elle ne s'est jamais remise de ce séjour. Elle est morte à 21 ans. Dans ce livre elle exprime toute la colère qu'elle ressent envers ses parents, les médecins et les infirmières. Les premiers jour qu'elle passe au pavillon, elle ne parle pas, ne mange pas, elle veut juste mourir. Mais l'arrivée d'une autre anorexique la fais changer d'avis. Elle se persuade que "dehors" c'est mieux, que ce n'est pas comme elle l'a laissé. Elle veut sortir. Je n'ai mis que "très bon livre" car je m'attendais a être touchée, à ressentir quelque chose,... mais non j'ai juste été un peu touchée à la fin. Au début Valérie ne fait que de se dire que les médecins et les infirmières ne l'auront pas, qu'elle ne mangera pas. Et c'est comme ça pendant les trois-quarts du livre. Ensuite elle se fait des films sur "dehors", elle pense que c'est le paradis. Après elle en veut à mort à ses parents, ce qui peut se comprendre: Valérie n'était pas une enfant désirée et sa mère la traitait sans arrêt de laideron. Je vois plus ce livre comme un cris de rage, de colère et d'impuissance que comme un témoignage émouvant.. Mais ce livre m'a permis de mieux comprendre ce qui ce passe dans la tête de certaines anorexiques et ça a aussi un peu changé dans ma vision de voir les choses. L'anorexie est loin d'être comme je me l'imaginais,  c'est beaucoup plus complexe. Valérie a développer un véritable dégout pour la nourriture. Difficile à imaginer, je suis quelqu'un de très gourmand!